Le mot du directeur


Lettre à la Communauté éducative - Pentecôte

 

Enfant, je m’amusais du nom de cette fête religieuse qui évoquait pour moi une sorte de montagne dont le versant selon le sens de la marche était tantôt une « côte », tante une « pente ».

Mes parents ont vite corrigé cette hérésie étymologique. Du grec ancien pentêkosté hêmera, le « cinquantième jour » célèbre l’effusion de l’Esprit Saint sur les apôtres, cinquante jours après la fête juive de Pâques.

Hérésie étymologique certes mais … Que faisaient les apôtres rassemblés autour de la Vierge Marie dans cette pièce appelée le Cénacle ? Ils célébraient le nom du Seigneur, ils faisaient monter vers Dieu leurs prières.

Et qu’a fait le Seigneur ? Il a fait descendre sur eux l’Esprit Saint afin qu’ils aient le courage, la force et le savoir pour proclamer au dehors la Bonne Nouvelle et chanter les merveilles de Dieu.

Célébrer la Pentecôte c’est célébrer ce mouvement permanent où Ciel et Terre se rencontrent, se fondent sans se confondre pour faire de notre quotidien un temps inspiré, un temps qui ait du sens.

Ce temps pour nos jeunes est celui de leurs études à St Louis où l’on parle aussi d’esprit. Esprit de St Louis souvent invoqué, parfois cité, toujours pratiqué !

Esprit de St Louis qui fait que St Louis est St Louis :  une tradition d’excellence entendue comme ce qui permet à chacun de donner le meilleur de lui-même, d’aller au maximum de ses possibilités, de s’engager toujours plus avant, de relever les défis sans craindre les obstacles. Parents, administrateurs et anciens, professeurs, éducateurs, personnels, telle est la mission que nous partageons.

L’esprit de St Louis, c’est l’héritage des pères Assomptionnistes* dont le message est tout entier dans l’exhortation de leur fondateur le Père Emmanuel d’Alzon :

« Allez, ne craignez point. Soyez hardis, généreux, désintéressés. »

 

Allez, chères et chers élèves….

 

Perpignan le mardi 31 mai 2022

 

·         Les Pères Assomptionnistes sont arrivés, à la demande de l’évêque de Perpignan-Elne, en octobre 1932 et ont assuré la tutelle de l’établissement jusqu’en 1981 où dans le cadre d’une restructuration de la carte scolaire de l’Enseignement Catholique, les Pères ont dévolue la tutelle à l’Enseignement Catholique diocésain.


Lettre à la communauté éducative - Pâques

Perpignan, le 8 avril 2022


A la communauté éducative

 

Pâques …

Tombeau vide de nos illusions.

Intérieur sans écho interpellé par son extérieur.

« Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? » Luc, 24,5 

Invitation au déplacement, de l’au-delà à l’ici et maintenant de la Résurrection.

Voir en Christ ressuscité, voir un avenir là où le monde n’offre qu’un futur.

Vivre en Christ ressuscité, vivre une Espérance là où il n’y a souvent que des-espoirs.

Agir en Christ ressuscité, aller aux frontières où sans cesse s’édifient, proches ou lointains, murs de pierres, de bombes, d’injustice, d’exploitation et de haine.

Déplacer « (…) la pierre pour dégager l’entrée du tombeau » Marc 16,3,

S’ouvrir au Vivant - Vie qui ne commence ni ne finit - dans ce matin lumineux de printemps dont on désire qu’il soit tous les matins du monde alors même que nous vivons le temps obscur de la pandémie, de la guerre, des terrorismes, du dérèglement climatique mais aussi de tous les maux et souffrances dont les médias ne parlent pas parce qu’ils ne font plus recette.

Sur la route de nos existences - je m’adresse plus particulièrement à vous chères et chers jeunes de Saint Louis  qui êtes l’avenir - soyons ces pèlerins d’Emmaüs qui, au lendemain de Pâques, encore sous le coup des tristes événements vécus, ont reconnu dans Celui venu à leur rencontre le Vivant qui donne sens au chemin tracé en avançant ensemble et nous fait dire avec eux : « Reste avec nous : le soir approche et déjà le jour baisse » Luc 24,29.

Demain, la lumière, petite mais vaillante flamme de l’Espérance, brillera à nouveau.

C’est vous qui la porterez.

 

Bonne fête de Pâques.


Lettre à la communauté éducative - Noël

 

Perpignan, le 16 décembre 2021


A la communauté éducative

 

« Les temps sont mauvais, les temps sont difficiles : c’est ce que disent les hommes. Vivons bien et les temps seront bons : c’est nous qui sommes le temps : tels sommes-nous, tels sont les temps. » Ces paroles de Saint Augustin sont d’actualité.

En plein rebond de la crise sanitaire avec ses conséquences médicales, économiques et psychologiques, nous ne céderons ni au fatalisme ni à la révolte mais tournerons notre regard vers la crèche, signe d’Espérance. Espérance incarnée dans l’Enfant Jésus venu non pour abolir la réalité avec ses joies et ses peines mais la vivre pleinement et lui donner sens.

Cette année, Noël sera pour nous ce temps où la contemplation de la crèche sera une invitation à l’action. « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur terre aux hommes de bonne volonté » chantent les anges dans nos campagnes. Que notre volonté soit bonne, qu’elle contribue au plus proche comme au plus lointain à cette paix dont le monde a tant besoin.

Ce monde sera ce que nous en ferons (pensons aux générations futures). Ces temps seront ce que nous serons capables d’entreprendre pour les rendre meilleurs malgré les difficultés rencontrées, malgré la crise sanitaire afin que notre planète soit habitable, que nous vivions dans un monde sensé tel que l’a voulu son Créateur.

A en juger par le nombre impressionnant de dons reçus lors du marché de Noël -un succès - ce message de paix et de générosité résonne déjà très fort dans Saint Louis de Gonzague. Il est un signe de l’Espérance ! Merci à toutes et tous.

Avec une attention à celles et ceux pour lesquels la joie de Noël sera, cette année, assombrie, je souhaite à tous une belle fête de la Nativité avec bien sûr une pensée particulière pour nos chers élèves auxquels je souhaite de bonnes vacances en famille - se poser, se reposer, partager et pourquoi pas (un peu) rêver ? - afin de repartir du bon pied avec de bonnes résolutions pour relever les défis de cette année scolaire dans la fidélité à la tradition d’excellence de l’Institution. Vivez bien et les temps seront bons !

 

Joyeux Noël dans l’esprit de Saint Louis

Votre directeur,

Michel Garot


Lettre à la communauté éducative - Immaculée Conception

 

Perpignan, le 8 décembre 2021

 

 

Aujourd’hui nous célébrons, l’Immaculée Conception de Marie, mère du Christ.

Si le contexte sanitaire nous empêche de nous réunir pour une célébration, soyons unis par la pensée et la prière en tournant nos regards vers Celle qui, bientôt, donnera naissance à l’enfant qui reposera dans la crèche.

 

La tradition « lyonnaise » de célébrer en ce jour la lumière s’est étendue à d’autres villes et régions ; nous fêterons, nous, Celle qui va donner naissance à la Lumière du monde venue - pour reprendre les termes d’un cantique ancien - « nous rendre espoir et nous sauver ».

Paroles d’actualité en ces temps difficiles et anxiogènes.

 

Que ce jour soit donc pour chacune et chacun d’entre nous comme cette petite lumière qui apparaît au fond du tunnel, qui donne confiance pour avancer.

 

Bonne et sainte fête à toutes et tous.

 

Michel Garot


Lettre à la communauté éducative - Toussaint

 

Perpignan, le 22 octobre 2021

 

Madame, Monsieur, chers élèves,

 

Deux mois déjà que je suis parmi vous, durant lesquels j’ai découvert plus qu’un établissement une « Institution », ancrée dans une tradition d’excellence qui a aujourd’hui le visage de toutes celles et ceux que je rencontre, qui « font » l’établissement au quotidien et dont je salue l’implication : élèves, parents, professeurs, éducateurs, personnels, partenaires, administrateurs et anciens, tutelle.

 

Ensemble nous vivons l’expérience forte d’une communauté investie d’une mission, une des plus belles (mais aussi difficiles) qui soit : l’éducation d’une jeunesse capable de relever les défis de l’avenir dans une fidélité créatrice aux racines chrétiennes qui sont les nôtres.

 

En cette veille de Toussaint, où nous sommes invités à devenir tous saints et à célébrer la souvenir de ceux qui nous ont précédés sur ce chemin, nous ferons mémoire de Louis de Gonzague, jésuite, saint patron de la jeunesse qui nous a légué l’exemple d’une vie pour les autres, inséparable d’une formation intellectuelle et spirituelle exigeante, ouverte aux questions de son temps. La voie est tracée...

 

Dans notre calendrier la période est une étape : conseils de professeurs, premières évaluations et déjà des rendez-vous pour assurer au mieux l’accompagnement de chacune et chacun. Pour les plus grands : l’orientation, les choix d’enseignement supérieur.

 

Je souhaite à nos chers professeurs et élèves de bons congés et à toutes et tous une bonne fête de la Toussaint !

 

Michel Garot
 




Michel Garot
Michel Garot

Je partage !